Nature humaine, psychologie, communication, leadership

 

Psychologie & Communication

Cliquer pour agrandir

 Entre deux best-sellers permettez-moi de vous proposer, avec la Mind Map ci-dessus, une rapide synthèse des fondements non seulement de la communication mais aussi, bien au-delà, selon les experts, de la nature humaine, la première étant, on le conçoit, étroitement liée à la seconde.

Les réflexions des trois principaux « psys » contemporains, : Boris Cyrulnik, Françoise Dolto et Jacques Lacan, réflexions qui précisent et synthétisent celles de nombreux grands esprits de toutes époques, convergent toutes en ce qui concerne l’élément fondamental de la nature humaine, lequel est excellemment défini par Françoise Dolto :

« L’homme est essentiellement un être de langage et son désir essentiel est la communication »

Principale conséquence :

La principale conséquence qui résulte de cet état de fait est que « nous sommes tous des hypersensibles à la communication » quelles qu’en soient la forme et le genre. N’apprécions-nous pas tous un bon discours, une bonne conférence, une bonne présentation en entreprise, une bonne plaidoirie, une bonne homélie, un bon article de presse ou de blog, une bonne émission de télévision, un bon livre, un bon film, une bonne vidéo, un bon concert, un beau tableau, une belle sculpture, etc,etc.

Deux autres conséquences importantes :

La première est que le leadership appartient, en général, est-il besoin de le dire, à ceux qui s’expriment bien. Cela est flagrant, en matière de politique, de professions artistiques, de médias, mais concerne aussi, à des degrés divers, de nombreux domaines : l’enseignement, l’entreprise, la religion, certaines professions  juridiques, pour ne prendre que quelques exemples. Jules Ferry était si convaincu que la maîtrise de la rhétorique, mère de la communication d’aujourd’hui, permettait à la classe dominante de se maintenir au pouvoir qu’en 1902 il la fit supprimer de l’enseignement. C’est sans doute la décision inverse de développer cet enseignement qui fut prise, à la même époque, par les Etats-Unis, qui explique l’actuel leadership intellectuel et économique de ce pays.

V. à ce sujet : Le XXIème siècle, siècle des Lumières américain ?

Ce leadership personnel lié à la maîtrise de la communication ne doit pas surprendre puisqu’il répond à notre nature humaine profonde, mais il y a, aussi, une autre raison, très voisine, très corrélée : le fait que, comme l’exprime bien la rhétorique gréco-romaine :

« Bien parler, c’est bien penser »

Si nous apprécions une bonne communication ce n’est pas seulement pour une question de forme mais, avant tout, pour une question de fond, c’est à dire de contenu, lequel ne peut être le fruit de que de notre réflexion. Seul le contenu intéresse. Les onze N.T.I.C. (1), aussi sophistiquées soient elles, ne sont que des « tuyaux » par lesquels passe le contenu, à la condition toutefois que ce dernier existe. Comme aurait pu le dire Monsieur de la Palisse, une communication sans contenu intéressant ne présente aucun intérêt.

Voir à ce sujet deux autres articles :

Communication = réflexion + contenu – 7 définitions que l’on ne trouve nulle part ailleurs

Travaillez les 6 formes de la communication

La deuxième conséquence, beaucoup plus générale celle-là, ne serait-elle pas que pour parvenir à l’équilibre dans notre vie, nous devons utiliser tous les registres de la communication ? Est-ce un effet du hasard, par exemple, si, à toutes époques, les systèmes éducatifs les plus performants reposent non seulement sur l’acquisition des connaissances générales et professionnelles mais aussi sur la pratique des « activités extra scolaires », telles que les sports, les arts, le bénévolat ou autres ? Les sciences cognitives montrent que lors que nous laissons une partie de notre cerveau en friches,  c’est une partie de nos facultés et par conséquent de notre personnalité qui demeure inutilisée.

V. Sciences cognitives : la grande importance de l’interconnexion  entre la communication écrite et la communication verbale

et  7 questions très dérangeantes à Najat Vallaud-Belkacem et, à ses …31 prédécesseurs 

 

(1) N.T.I.C. : Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Informatique personnelle, internet grand public, bases de données, moteurs de recherche, réseaux sociaux, cloud, smartphones, tablettes, liseuses électroniques, montres intelligentes, lunettes intelligentes.

V.  Le cercle vertueux des cinq leaderships intellectuels des Etats-Unis

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *