L’enjeu immédiat : le passage de la civilisation de l’information à la civilisation de l’intelligence

28 juillet 2014

CIVILISATION DE L'INTELLIGENCE

L’ENJEU IMMÉDIAT : LE PASSAGE DE LA CIVILISATION

DE L’INFORMATION À LA CIVILISATION DE L’INTELLIGENCE

 

  • « J’aime mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine ». (Montaigne – Essais)

 

  • La France ne se classe qu’au 25e rang des pays de l’O.C.D.E. en ce qui concerne la lecture et la compréhension de l’écrit par les élèves, les deux bases mêmes de la communication. (Enquête triennale Pisa de l’O.C.D.E.).

 

  • Selon le classement mondial des 500 premières universités établi par l’université JIAO TONG de SHANGHAI la première université française, l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6) n’occupe que le 37e rang.

 

  • La France, qui fut celle des Lumières, a été totalement absente de la genèse de la civilisation de l’information (LM)

 

  • « Face à la croissance explosive des techniques de communication de l’information, les capacités de notre cerveau d’acquérir, de stocker, d’assimiler et d’émettre de l’information sont restées inchangées ». (Pierre Joliot – La recherche passionnément)

 

  • « Notre civilisation n’accorde pas une importance fondamentale à la précision dans la communication. C’est peut-être une de nos plus grands manques culturels ». (Antony Robbins – Pouvoir illimité)

 

  • « Les gagnants seront ceux qui restructureront la manière dont l’information circule dans leur entreprise ». (Bill Gates – Le travail à la vitesse de la pensée)

 

  • « De même que, il y a près de vingt ans, la civilisation de l’information a cédé le pas à la civilisation actuelle de la connaissance, nous entrons maintenant dans la civilisation de l’intelligence. C’est-à-dire dans la civilisation dans laquelle les leaders seront ceux qui sauront, en permanence, malgré la surabondance de l’information, identifier les nouvelles connaissances et y adapter la société ». (LM)

 

  • « La civilisation de l’intelligence ? C’est, entre autres, le retour en force du contenu, et donc de la réflexion, dans la communication ». (LM)

No comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :