Bien parler, c’est bien penser

— Rhétorique

Les aspects techniques de la communication ne doivent pas cacher l’essentiel : la communication a pour objet de faire passer un message. L’idée, erronée, est que l’on communique bien parce que l’on dispose de moyens techniques sophistiqués

— Wikipedia

Qu’est-ce qu’un art de persuader [ou de communiquer] s’il n’est aussi un art de penser ?

— Fernand Hallyn, professeur d’université

Les vrais grands écrivains sont ceux dont la pensée occupe tous les recoins de la [communication]

— Victor Hugo

Avant d’écrire ou de parler, apprenez à penser. Selon que notre pensée est plus ou moins obscure, notre communication sera plus ou moins claire

— François Boileau

Il ne peut y avoir, d’un côté, le fond, de l’autre, la forme. Une mauvaise [communication] c’est une pensée imparfaite

— Jules Renard

La communication est, avant tout, CONTENU, lequel ne peut être produit que par notre réflexion

— LM

La communication, c’est 90% de transpiration (car 90% de réflexion) et 10% d’inspiration

— Adage

La réflexion est la mère de la communication, de la prise de décision et de la créativité. Sinon c’est parler, décider et créer sans réfléchir

— LM

La suppression en 1902, en France, de l’enseignement de la rhétorique, mère de la communication, a entraîné une telle confusion qu’il n’existe plus dans les trois principaux dictionnaires de définition exacte de la communication, c’est à dire une définition qui établisse clairement l’indissociabilité entre pensée, contenu et communication

— LM

Dès que dans notre communication, faute de réflexion, nous nous écartons des trois critères fondamentaux de la parole : aller à l’essentiel, dire la vérité, être clair, l’intérêt de notre interlocuteur chute verticalement. A fortiori si nous violons aussi le quatrième critère : le respect de la langue et si nous oublions le cinquième : le style, qui est l’un des fruits savoureux de la rhétorique

— LM